C E N T R E OD U R C K H E I M

Une Voie spirituelle

 

 

Le Centre Dürckheim a pour vocation l'enseignement de la Voie tracée par

Karlfried Graf Dürckheim

à son retour du Japon: le zen

 

 

 

Tout en servant l'esprit du zen sans la moindre concession, cette Voie spirituelle est affranchie des formes rituelles et des apports culturels propres à l'Extrême-Orient et tient compte des valeurs de la tradition occidentale.   

Ce chemin d'expérience et d'exercice, progressif et accessible à tous, a pour sens une vie intérieure apaisée dans le monde tel qu'il est aujourd'hui.

Le Chemin ? La progression, sur le chemin spirituel a un double aspect. Dès le premier exercice, je peux faire, par exemple, l'expérience de la simplicité, du silence, de la sérénité. Et, c'est en cheminant, jour après jour, que s'opère la maturation qui conduit à cette autre manière d'être.
En Occident, nous avons tendance à faire un exercice pour ... après (dans deux ans je serai différent!).
Dans le monde du zen, on fait un exercice maintenant pour ... maintenant !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi le Centre Dürckheim ?

Aujourd'hui, sous le règne du développement des techniques et de la surabondance médiatique nous approchons une limite humainement inacceptable. En tous cas, ni la science ni les flash infos ne semblent pouvoir donner sens à notre vie en tant que personne individuelle. En même temps, les représentants des religions avouent perdre leur force convaincante.

Et voilà que nous vivons, en Occident, une situation actuelle et historique : la conviction que le « sens » de la vie ne peut jaillir que d'une «  expérience intérieure personnelle » ! Des femmes, des hommes, de plus en plus nombreux, s'intéressent sérieusement aux traditions orientales qui enseignent un chemin de libération de la vraie nature de l'être humain : sa nature essentielle. A la différence de la pensée occidentale qui ne s'intéresse qu'à l'affirmation de ce niveau d'être superficiel : l'ego, source du souci, de l'appréhension, de l'inquiétude, de l'angoisse.

Cet enseignement n'utilise pas les moyens de la pensée discursive ni ne prend la forme d'une croyance dogmatique mais se présente comme un chemin d'expérience et d'exercice.

L'expérience ? C'est la découverte du grand calme, que la philosophie hellénistique considérait déjà comme étant : «  Le plus grand bien auquel l'homme puisse accéder au cours de sa vie ».
L'exercice ? C'est principalement la pratique méditative qui prépare les conditions de l'éveil à la paix intérieure.

Sur ce chemin, « le corps que l'homme est », n'est pas laissé hors-jeu. Le corps est un champ d'action, un champ d'expérience, un champ de conscience auquel nous prêtons trop rarement attention lorsque nous sommes en quête de sens.

La Voie tracée par K. Graf Dürckheim est le Zen , dégagé des rites et des formes culturelles asiatiques. Ce chemin de maturation s'adresse à toute personne qui, lasse des doctrines et des théories, se demande comment sortir du malaise essentiel qui définit notre temps.

 

Bibilographie sélective de K.G. Durckheim

- *Le Japon et la culture du silence

- *Le zen et nous

- *Méditer, pourquoi et comment

- *Hara, centre vital de l'homme? _**éditions Le Courrier du livre

- Le centre de l'être - éd. Albin Michel

 

A lire en ligne: Karlfried Graf Dürckheim ou l'Orient transformé paru dans Nouvelles Clés (Les Traceurs de Voie du XXè siècle)